Depuis de nombreuses années, les retraités, par le blocage des pensions accompagnées d’une augmentation de la fiscalité et d’une explosion des prix, subissent une érosion de leur pouvoir d’achat les emmenant de plus en plus vers la précarité. Dans notre région, avec l’augmentation des charges, des loyers il devient de plus en plus difficile de se loger Face à cette situation, l’augmentation des pensions pour vivre décemment, est une urgence.

Depuis des années, nous dénonçons la casse de l’hôpital public, le coût des EHPAD. L'Agence régionale de santé (ARS) d'Île-de-France déprogramme aujourd’hui 80% des opérations chirurgicales. Nous demandons l’arrêt des fermetures de lits, de services, des hôpitaux Bichat et Beaujon (400 lits et 1000 postes menacés de suppression). Nous demandons la réouverture de l’hôpital du Val de Grâce et de 80 à 100 lits à l’Hôtel Dieu afin d’assurer la continuité des soins.

De la même manière, la prise en charge de la perte d’autonomie est indissociable d’une approche globale de la santé. Elle doit être reconnue comme 5ème risque de la branche maladie de la Sécurité sociale avec un financement par les cotisations sociales.

D’autre part, le vaccin doit être accessible à tous ceux qui le demandent, gratuit et produit massivement. Nous demandons la mise en place d’un service public du médicament qui assure un approvisionnement sûr pour toutes les pathologies.

Outre cela, nous nous opposons à l’âgisme, à l’incitation à opposer les générations entre elles pour masquer la responsabilité de ceux qui ont pendant des années asphyxié l’hôpital et taillé dans les ressources de la Sécurité sociale.

Enfin, les services publics doivent répondre aux besoins de toutes et tous avec le maintien des guichets ou accueil physique dans les administrations, dans le domaine de la santé, de l’action sociale, des transports et du logement.

C’est dans ces expressions et exigences revendicatives que les 9 organisations syndicales et associations de retraités (CGT – FO – FSU – Solidaires – CFTC – CFE-CGC – Ensemble et solidaires – FGR-FP – LSR) appellent à une journée nationale de rassemblements, d’actions et de manifestations dans tous les territoires le 31 mars 2021. Et, en Ile de France, à se rassembler à partir de 14heures devant le ministère de la santé

Le 24/03/2021