Force est de constater, depuis de nombreuses années, le désengagement progressif de l’Institution Banque de France, et donc de l’État, dans ce domaine au profit de sociétés privées qui assurent le tri et le recyclage des billets au bénéfice des banques commerciales.