Élections

Le résultat des élections des CSE est en demi-teinte car si le syndicat reste majoritaire en nombre d’élus dans les régions, la CGT a globalement un nombre de voix supérieur, le syndicat n’ayant pu présenter de listes complètes à Chamalières et à l’ACPR. La CFDT et la CFTC qui sont tombées en dessous de 10% ne sont plus représentatives au plan national, l’UNSA non plus. FO se maintient. La Banque profite des ordonnances MACRON pour couper de manière drastique les moyens humains et financiers alloués aux syndicats. Les syndicats représentatifs (CGC, CGT, FO et SNABF Solidaires) ont été reçus par le Gouverneur le 12 juin afin de réclamer des moyens supplémentaires. Réforme des retraites Sophie Pitorson, notre Secrétaire Générale, a été reçue par Jean-Paul Delevoye, haut-commissaire à la réforme des retraites. Celui-ci a exposé les modalités et l’agenda de cette réforme. Il a balayé l’hypothèse de maintenir notre système actuel pour les bénéficiaires ayant commencé à cotiser avant l’application de la réforme. Sophie a décrit minutieusement les particularités de notre caisse de réserve ce qui laissé perplexe Delevoye. Il n’avait sans doute pas évalué les problèmes qui se poseraient si le régime général absorbait notre caisse ; il a demandé à Sophie de lui adresser rapidement par mail tous les éléments qu’elle venait de lui exposer. Des associations de retraités envisagent la voix judiciaire pour contrer le projet de lois, notamment la volonté du Gouvernement d’absorber l’AGIRC et l’ARCCO. En ce qui concerne notre caisse bien des points pourraient déboucher sur des recours collectifs. Congrès Le prochain congrès national (du 23 au 27 mars 2020) se prépare, les commissions et les congrès régionaux se réunissent. Pour les retraités, notre délégation se composera de 6 délégués et 4 invités. Un appel à candidature sera envoyé début septembre à tous les retraités.

UNIRS (Union Nationale Interprofessionnelle des Retraités Solidaires) L’intersyndicale des retraités est toujours mobilisée car si le Gouvernement a reculé sur certains points pour les retraités les plus modestes, la grande majorité des retraités subit la perte du pouvoir d’achat. Le nouveau système de retraite que le Gouvernement veut mettre en place ne sera pas plus juste comme il le prétend car, comme le souligne le Ministère des Solidarités, le système actuel malgré ses imperfections est très efficace en matière de redistribution en application des minimas « vieillesse » et de tous les dispositifs de réversion. La Sécurité Sociale, notre bien commun, qui devait être en équilibre cette année se trouvera à nouveau dans le rouge. Ce n’est pas du à l’inflation des dépenses mais bien à toutes les exonérations de cotisations sociales accordées aux entreprises : l’État n’assumera pas la compensation du manque à gagner. Les retraités sont directement touchés notamment par des déremboursements et l’augmentation du tarif des mutuelles (nouvelles dispositions « reste à charge zéro » + « panier de soins »). Le 20 juin des rassemblements de retraités auront lieu dans toute la France. Un rassemblement proche de l’Élysée se tiendra à Paris afin de soutenir la demande d’une entrevue avec le Président de la République et lui remettre les cartes pétition « le printemps des retraités » (ci-joint