Les élus du CSE endossent les pouvoirs et compétences des anciens Délégués du Personnel de Paris, Marne et la Courneuve, ainsi que ceux des élus des CE et CHSCT, mais ils n’ont pas encore de cryptonite pour tenir le coup.

on_commence_par_quoi.png

Point 15 :Projet de rénovation de la Salle des Marchés à la DGSO :

open_space.png

Le plateau actuel n’a pas été refait depuis 20 ans, il va donc être complètement réaménagé. Les travaux seraient cosmétologiques (sans gros oeuvre) impliquant l’installation pendant 7 semaines sur le site de secours à Montrouge. La DISG n’a pas choisi d’en profiter pour augmenter le nombre de m² disponible par agent, préférant rendre l’espace flexible pour l’organisation de réunions informelles ou organiser des espaces de convivialité, … Avis d’abstention car vos élus SNABF Solidaires appelaient de leurs voeux ces travaux depuis de nombreuses années, mais déplorent aujourd’hui que malgré la vitrine que constitue cette unité sur les activités de politique monétaire de la Banque, l’approche soit aussi minimaliste - sans jeu de mots.

Point 19 : Modalités de fonctionnement du service de santé au travail (SST) depuis son implantation dans la Cour des Voitures : La Banque, comme tous les employeurs, a l’obligation de prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale de ses salariés. Préambule qu’il n’est pas inutile de rappeler tant la gestion de ce service ces dernières années révèle une totale fuite en avant de la part de la DGRH. Sans surprise, vos élus SNABF Solidaires réitèrent les reproches faits à la Banque depuis des années sur l’absence de moyens dévolus au Service de Santé au Travail et de stratégie d’amélioration des conditions de travail. Dernièrement, la Direction de la Sécurité a validé l’accès des pompiers de Paris dans la cour en cas d’évacuation d’agent : il était temps ! On va dire que c’est un peu comme découvrir après installation que les fenêtres sur cour devaient être occultées pour que les visites médicales restent confidentielles, ...

surmenage.jpg

Point 13 : Suppression de la Direction des Centres Administratifs : le rattachement du Centre Administratif de Marne-la-Vallée au Siège vide mécaniquement cette Direction du Secrétariat Général de 50% de ces prérogatives. Le Secrétariat Général propose donc aujourd’hui un quasi big bang avec reprise du Standard de l’Entreprise par la DISG (S2MG)… dès le mois de juillet ! Les 33 agents de sureté-sécurité vont eux rejoindre les effectifs de la DIT. Parce que c’est l’OI qui impose les normes de sécurité du site. C’est inédit, non? Mais ne nous inquiétons-pas, un référent existe déjà au MITI pour le datacenter de Serris, il va donc pouvoir endosser naturellement cette nouvelle compétence. À Poitiers c’est déjà engagé aussi, … et c’est aussi la DISG qui va piloter, pas la DGSO, dont l’activité pourtant contraint les modalités de sécurité, allez comprendre ! Avis - évidemment - défavorable.