Cependant, ce projet, aussi valorisant soit-il, ne doit pas se faire au détriment des femmes et des hommes du SGACPR !