Lors du CCE du 21 Septembre, le Gouverneur Noyer a dévoilé sa « stratégie » pour la Banque de France à l’horizon 2020. A cet égard, peut-on réellement parler de stratégie alors qu’il s’agit uniquement de profiter du choc démographique pour répondre aux recommandations ineptes de la Cour des Comptes ?

Noyer a refusé de répondre favorablement à la demande du SNABF Solidaires et de toutes les autres organisations syndicales de nomination d’un expert sur la stratégie de la Banque à l’horizon 2020. Refus qui a amené les élus du CCE à voter unanimement une action en justice pour obtenir satisfaction.

Face à ce refus dogmatique, le SNABF Solidaires a décidé le boycott de toutes les instances. Ces boycotts ainsi que votre participation massive à la grève du 21 septembre et les différentes actions menées dans les régions et au niveau national pour alerter les élus et représentants de la Nation ont permis de faire plier la Banque sur ce point et d’ouvrir des négociations sur un accord de méthode.

Un accord de méthode pour quoi faire ?

L’accord de méthode tel que nous l’avons négocié dans l’unité syndicale :

  • permet la nomination d’un expert (rémunéré à

100 % par la Banque) sur l’ensemble des projets de la Banque : sur son projet fiduciaire pour 2013- 2015 et surtout sur sa stratégie tertiaire et fiduciaire à l’horizon 2020,

  • donne des moyens supplémentaires permettant

de confronter notre projet intersyndical avec celui de la Banque dans plusieurs réunions et instances de négociation. Deux Commissions Mixtes Permanentes avec la présence du Gouverneur ont notamment été obtenues.

  • prévoit des délais plus importants pour la

consultation du CCE, le dernier CCE n’intervenant qu’à la mi-février 2013 contre vraisemblablement fin novembre 2012 en appliquant strictement le code du travail.

projet_inter_et_strategie_bdf.png

Un outil complémentaire de notre action syndicale

Cet accord de méthode est donc un outil supplémentaire à disposition des syndicats permettant de défendre plus efficacement le Personnel.

Cet accord de méthode n’est en aucun cas une validation des projets du Gouverneur !

Le SNABF Solidaires rejette les projets du Gouverneur et considère que ceux-ci mettent en danger les missions de service public rendues par la Banque de France.

Toutes nos actions en niveau national et local sont là pour en témoigner ! Les nombreuses interventions publiques de parlementaires et élus locaux ne peuvent rester lettre morte. Les pressions se multiplient sur le Gouverneur pour qu’il écoute nos revendications !

Maintenons la pression en menant toute action locale en interne pour faire entendre notre mécontentement !

Multiplions les interventions auprès des élus de la Nation et des usagers !

Monsieur le Gouverneur préparez-vous à une fin d’année où vous ne serez pas à la fête !